Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

PREMS

DEFINITION D’UN PREMs
Le PREMs est un sous–projet rattaché à un ou plusieurs programmes de développement sélectionnés par :
-l’importance des infrastructures et équipements à forte composante énergétique,
-leur ouverture multisectorielle,
-leurs interactions interlocales et intralocales.
Le PREMs vise, en milieu rural, à :
-stimuler la demande en ressource électrique,
-optimiser les synergies intersectorielles,
-maximiser les effets et impacts sur le développement économique et social local.

Plusieurs sous-groupes de PREMs sont mis en œuvre :

  • Les PREMs productifs
  • Les PREMs sociaux et communautaires
  • Les PREMs microfinance
  • Les PREMs genre.

PROJETS ENERGETIQUES MULTISECTORIELS (PREMS)

Dans l’exécution de son Programme Prioritaire d’Electrification Rurale (PPER), le concessionnaire a l’obligation d’assurer l’alimentation en électricité des Projets Energétiques Multisectoriels (PREMS) qui sont répertoriés dans son périmètre.

Nous distinguons deux catégories de PREMS :

Les PREMS sociaux (école, centre de santé, forage, irrigation, etc.)

Les PREMS productifs (plantation, plateforme frigorifique, etc.)

Les partenaires techniques et financiers de l’ASER ont la possibilité de financer la réalisation de projets qui permettront d’améliorer les conditions de vie des populations rurales grâce à de meilleurs revenus.

Dans ce cas, par une convention multipartite qui lie l’ASER, le porteur de projet et le Partenaire Technique et/ou Financier (PTF), le concessionnaire est chargé de fournir de l’électricité aux PREMS, L’ASER, dans le cadre de cette convention, apporte au concessionnaire, les subventions qui lui permettent de réaliser des infrastructures aptes à alimenter les PREMS, en énergie électrique. Le porteur de projet se chargera des équipements et installations intérieures et de souscrire un contrat d’abonnement

1. Concession Dagana-Podor-Saint Louis

1.1.PREMS social portant électrification d’infrastructures sanitaires

C’est un projet développé en partenariat avec les collectivités locales de la région de Saint Louis et le Ministère de la Santé.

Il va permettre l’équipement électrique de 28 postes de santé.

Le montant total de la subvention accordée par la BM pour ce projet est de 213 000 US $.

Actuellement 24 postes de santé ont été électrifiés par le concessionnaire.

Malgré les efforts de l’ASER et du concessionnaire les Maires (porteurs de projet) tardent à s’abonner 4 postes de santé (Cases de santé de RICOT, MBOUMBAYE, TABA DAROU SALAM et MBOUBENE PEULH).

1.2.PREMS productif pour électrification périmètres agricole de Débi et Tiguet

C’est un projet qui remplace le projet d’électrification des centres de collecte et de traitement des produits laitiers de la Laiterie Du Berger (LDB) initialement retenu.

Il consiste à raccorder au réseau Moyenne Tension, le périmètre agricole des villages de Débi et Tiguet qui se trouvent dans le département de Dagana.

Cette électrification permettra de ne plus utiliser des systèmes diesel pour faire fonctionner la station de pompage (3 pompes de 37 KW chacune) et la station de drainage 2 pompes de 55KW chacune) qui servent à irriguer le périmètre rizicole. La rizerie dispose d’un transfo de 160 KVa 6

La Banque Mondiale a octroyé une subvention maximale de 142 000 US $ pour ce projet. Les partenaires de ce projet sont :

– la SAED et

– l’association paysanne de Débi-Tiguet qui compte plus de trois cent (300) membres.

L’alimentation de la station de pompage et de la station de drainage a été réalisé grâce à une ligne MT de 9 km et 2 postes préfabriqués de 250 KV chacun. COMASEL avait sollicité ETM pour l’entretien des ouvrages avant une réception avec Senelec.

La procédure d’abonnement n’a pas encore finalisée. La SAED qui s’est engagée à prendre en charge les frais d’abonnement pour l’association paysanne a demandé de revoir le montant des frais à la baisse.

COMASEL s’est rapprochée de Senelec pour changer la puissance d’abonnement MT.

Le devis de réhabilitation de la ligne MT a été transmis à COMASEL par son prestataire.

Dès finalisation de l’abonnement MT auprès de Senelec, la réhabilitation MT ne prendra que 3 jours.

2. Concession MBOUR

Ce sont deux projets qui étaient prévus dans cette concession. Un troisième s’est rajouté avec la ferme de KEUR YERIM.

2.1.

2.2.PREMS social portant électrification d’écoles

Sur les trente-neuf (39) établissements scolaires, seuls 12 ont été électrifiés. Le problème de l’abonnement par les mairies se pose toujours.

2.3.PREMS productif pour électrification périmètres agricoles de Sandiara

Il s’agit d’un projet :

D’irrigation

De diversification des cultures

De construction d’une unité de stockage des récoltes pour garantir l’approvisionnement continu du marché local

C’est un projet initié par la commune de Sandiara et il a pour objectif de redynamiser les périmètres agricoles existants et d’améliorer les conditions de travail des paysans. Il va ainsi contribuer de manière très significative au développement économique de la zone.

Les villages ciblés sont : FAYELAR, NIANIAR, SOUSSANE, DIOUCK THIOROKH, KOUTHIE, LOULY MBAFAYE, KEUR DIBA, DIOUCK FISSEL, LOULY BENTEIGNE ET DIOUCK MEDOUNE.

Une rencontre avec le concessionnaire a eu lieu pour s’assurer de l’adaptation de la technologie.

La rencontre avec la mairie en présence du Concessionnaire pour proposer d’autres projets n’a pas encore eu lieu à cause du calendrier des élections présidentielles. 7

2.4.PREMS productif portant électrification de la Ferme de Keur Yerim

Il s’agit d’un projet de ferme moderne dans le village de Keur Yérim. Le projet n’était pas initialement prévu mais en raison de son importance et sa proximité avec le réseau BT, il a été intégré.

L’ASER est prête à fournir le matériel nécessaire pour le raccordement des 350 m en BT.

SCL s’est engagée à faire les travaux.

La convention PREM n’est pas encore signée par SCL qui a demandé à faire des modifications avant de la transmettre à l’ASER car il y a une autre ferme à côté qui intéresse le concessionnaire. Le projet n’est pas encore réalisé.

3. Concession Kaffrine-Tambacounda-Kédougou

L’AFD a accordé un montant de 700 000 euros dédiés aux PREMS, dans le cadre de la mise en oeuvre de cette concession. Des études ont été effectuées pour la sélection de projets PREMS à mettre en oeuvre.

3.1.PREMS social portant électrification écoles et centres de santé

Il est prévu soixante et une (61) infrastructures sociales (écoles et postes de santé).

Ce projet fait face aux difficultés de convaincre les porteurs de projet à s’abonner.

Seules deux conventions santé sont signées, les travaux sont réalisés et la réception provisoire a été prononcée.

La rencontre avec les Maires n’a pas encore eu lieu à cause des calendriers chargés de ces derniers.

3.2.PREMS à usage productif

Il est prévu 17 PREMS productifs dans cette concession. Les conventions sont signées et les travaux réalisés. Le projet de NGUENE 3 a atteint depuis début juin 2018 le débit souhaité.

La réception définitive est prononcée sur 12 projets et la réception provisoire prononcée sur les cinq (5).

4. Concession Kolda Vélingara

Quatre (4) projets d’un montant global de subvention estimée à environ 1 200 000 US$ entièrement supporté par l’Etat du Sénégal seront réalisés dans cette concession.

Cependant aucun de ces PREMS n’a démarré à cause du retard de la mise en oeuvre de la concession.

4.1.Equipement électrique des Etablissements scolaires

65 écoles et collèges (soit un total de 130 classes) seront électrifiés dans le cadre de ce projet. 8

4.2.Equipement électrique des infrastructures sanitaires

Le PREM porte sur l’équipement des infrastructures sanitaires et prévoit la prise en charge de l’électrification de douze (12) postes de santé dans la concession.

4.3.Electrification centres de collecte et de transformation des produits laitiers

Le projet consiste à électrifier des centres de collecte de lait afin de garantir la régularité et la qualité du lait suivant les normes vétérinaires.

Ces centres ont pour fonction de collecter, refroidir et stocker le lait dans des conditions optimales d’hygiène et de qualité et de l’acheminer vers les zones de consommation.

4.4.Transformation des produits agro-forestiers

Le projet consiste à électrifier des

puits et forages ;

complexes de conservation et de transformation de produits laitiers ou halieutiques ;

complexes de transformation de produits agro-forestiers.

5. PREMS Microfinance

La Microfinance a été ciblée par l’ASER pour soutenir des activités génératrices de revenus.

Une étude portant montage des PREMS Microfinance a été réalisée. Les besoins en subvention pour sa mise en oeuvre sont de 250 000 US $.

Il reste à trouver le financement.

6. Projet Progrès Lait

L’ASER est en partenariat avec l’ONG ENDA Energie.

Le financement provient de l’Union Européenne pour un montant de 6 946 313 Euros (soit 4 556 482 650 F CFA) et de l’ASER pour une participation de 850 000 Euros (soit 557 563 450 F CFA). Sur cette subvention, l’ASER a déjà versé 223 025 380 FCFA (40%).

La deuxième tranche de 40% a été engagée.

Les installations intérieures ont été réalisées à Tatki.

Dans le cadre du passage à grandeur d’échelle, ENDA et ASER ont finalisé l’évaluation des offres concernant les constructions de mini-centrales et des plateformes de lait.

7. PREMS FISONG PAMELA

Le projet PAMELA se déroule au Sénégal et à Madagascar.

Les besoins en financement sont de 19 462 euros soit 12 766 235 F CFA avec une participation de 78% (15 192 euros ou 9 965 299 F CFA) de FONDEM/AFD et 22% (4 270 Euros ou 2 800 936 F CFA) de l’ASER . Un premier acompte de 5 574 euros soit 3 656 304 F CFA a été versé à l’ASER par la FONDEM le 22 septembre 2017. 9

Actuellement, parmi 17 projets présélectionnés par FONDEM, il en sera retenus 7 en définitive.

8. International Solar Alliance (ISA)

Dans le cadre de l’Alliance Solaire Internationale (ISA), L’Inde et la France souhaitent développer deux programmes solaires photovoltaïques d’ici à 2030 et déployer des applications solaires à usage agricole.

Le projet est piloté par la Direction de l’Electricité et il n’y a pas eu d’évolution notée à part que le CERER est chargé d’abriter le matériel du projet.

9. BID/ECREE/ BOAD

Il est prévu de sélectionner un consultant pour les usages productifs au plus tard en mars 2019.

10. PREMS Genre

Il n’y a pas de budget pour 2019.

Il devrait être possible de prendre en compte des projets genres dans les financements BID-BOAD-ECREEE, Plan international Sénégal, etc.

11. Projet un Village un PREM

Ce projet consiste à mettre en place un projet à usage productif dans chaque village électrifié. Le processus consiste à chercher des partenariats pour mettre en place des projets ayant une composante énergétique. La note conceptuelle n’est pas encore produite.

11.1. PLAN INTERNATIONAL : Projet de Développement Economique et Social des Femmes à travers les Energies Renouvelables Au Sahel (Sénégal, Mali et Niger) – DESFERS

Le projet couvre les le Sénégal, le Mali et le Niger. Avec un financement Union Européenne global de 9.5 millions d’euros sur 5 ans. 2.3 millions d’euros sont exclusivement destinés au Sénégal. Le projet consiste à mettre en place des projets à usages productifs exclusivement destinés aux organisations de femmes par les énergies renouvelables. Il couvrira 100 villages de la Casamance et 100 villages du bassin arachidier. Les porteurs de projets ERIL opérant dans ces zones seront parties prenantes du projet avec une participation à l’investissement de 20% des besoins. A termes, 1552 PREMS seront réalisés.

Une réunion de partage a eu lieu à Kaolack le 25 septembre et le lancement du projet a eu lieu le vendredi 12 octobre 2018.

L’ASER se rendra disponible pour ce projet avec Plan International. 10

Tableau PREMS